› Accueil › Voir les écoprojets › Les écoprojets financés › Jeu Tortue

Jeu Tortue, Sénégal

financed on the 01.05.2014

Fiche projet

Renerou
Gestion durable
Parc National du Banc d'Arguin
21.06.2014

1020 €

sur 1020 € pour objectif
100%

De quoi s'agit-il ?

Les jeunes écoliers sont les responsables de demain et les futurs acteurs des décisions politiques et environnementales de leur pays. Il est essentiel de leur faire prendre conscience maintenant de l’importance de protéger leur environnement.

Le projet s’inscrit dans la suite des projets « Concours génie en herbe » et « Sortie nature » issus de la collaboration entre Ecofund et SOPTOM qui ont eu un grand succès auprès des écoliers de Ranérou.

La tortue Sulcata (appelée aussi tortue sillonnée à cause des stries qui ornent sa carapace) est un des emblèmes de la faune africaine. Sa conservation permettra le maintien de la biodiversité sahélienne notamment parce que ses terriers creusés en profondeur dans la terre pour lui permettre de trouver de la fraicheur dans un environnement hostilement sec, servent également à d’autres espèces comme les phacochères, les reptiles, les hyènes etc. A travers « le jeu de la tortue », jeu de société inspiré des règles du fameux jeu de l’oie, les enfants pourront prendre conscience des menaces environnementales qui pèsent sur la tortue et sur leur région, le Ferlo. Comment cela fonctionnera-t-il ?

Dans le « Jeu de la Tortue » les joueurs lancent deux dés pour avancer sur un parcours de cases où des notions liées à la vie et à la conservation de la tortue sont dessinées. Le but du jeu est de faire survivre une tortue pendant une saison d’hivernage en évitant toutes les menaces et les prédateurs sur son passage. Le premier qui arrive au bout du parcours du jeu gagne, à condition de tomber juste sinon il retourne en arrière ! Par exemple, celle ou celui qui parviendrait sur la case 18 sera malchanceux puisque cette case indique que la tortue est « ramassée par quelqu’un », or le ramassage étant la plus grande menace pour la tortue, la joueuse ou le joueur devra retourner à la case départ et tout recommencer.

Au-delà de l’amusement et de la convivialité intergénérationnelle apportée par le jeu, la transmission des connaissances sur les tortues Sulcata sera également préparée en amont en collaboration avec l’Inspection de l’Education et des Formations (IEF) et les enseignants de la Réserve, avec l’appui d’un animateur qui passera dans chaque école. Cet animateur bénévole, expert des tortues, viendra commenter et expliquer les notions abordées que sont les pertes de zones d’alimentation et de repos pour la tortue mais aussi toute la faune sauvage, le cycle de vie de la tortue sillonnée, l’impact (négatif mais aussi positif) des bergers, etc.

Ce jeu a la particularité d’être flexible selon le niveau scolaire des enfants grâce au discours de l’animateur qui s’adapte en fonction de la classe. De plus, le jeu continuera d’apporter son lot de connaissances même après la session, puisque le professeur se verra remettre un support mémo, sous la forme d’une affiche pédagogique reprenant les points clefs abordés avec les élèves. Ce jeu et toute l’animation qui l’entoure, serviront à faire connaître la tortue Sulcata et ses enjeux de conservation aux jeunes élèves mais aussi à leurs parents et aux enfants non scolarisés. Il s’agit non seulement de prendre conscience qu’il faut sauver une espèce emblématique en voie de raréfaction, mais aussi qu’il faut préserver à long terme l’écosystème dont elle fait partie.


Melle Awa Sylla est la Champione du projet. Elle est institutrice à l’école primaire à Katané, un village situé aux portes de l’enclos où sont réintroduites les tortues sulcata, des oryx, des gazelles dorcas et dama. Awa est très enthousiaste et impatiente de se lancer dans le « jeu de la tortue » et apprendre à ses élevés à protéger leur environnement naturel et la tortue sulcata en particulier.

Comment votre don nous permettra d'agir ?

Votre don nous permettra de réaliser la maquette et la production du jeu (impression, pions, dés, livraison) ainsi que la formation des enseignants.

Ecopartenaire pour Jeu Tortue

Parc National du Banc d'Arguin

www.pnba.mr
Yelli Diawara est ornithologue au Parc National du Banc d’Arguin. À ce titre et en tant que Président de l’ONG Nature Mauritanie il a appuyé dès le début cette initiative. « Résister au changements climatiques est possible ! La sauvegarde de l’île de Nair est importante pour la protection de la biodiversité du Banc d’Arguin. Différentes espèces d’origine afro-tropicale nichent sur l’île qui est également convoitée en hiver par les spatules blanches européennes. Si l’île disparaît celles-ci ne pourront plus y rejoindre leurs cousines africaines ». Yasmina Messaci est chargée de projets à la Fondation Internationale du Banc d’Arguin (la FIBA). Elle est aussi membre active de l’Association des Amis du Banc d’Arguin (AABA). « La défense de l’île de Naïr contre l’érosion côtière et l’avancée de la mer est un objectif porté par les membres de l’AABA en collaboration avec la FIBA, le PNBA et l’association Mauritanienne Nature Mauritanie. Nous mettons toute notre énergie pour sauver l’île de Nair et la colonie de reproduction des spatules blanches de Banc d’Arguin ».

Dernières nouvelles

21.06.2014 › Rapport financier du projet Jeu Tortue

Chère Communauté d’Ecofund, veuillez trouver ci-dessous le rapport financier des dons et des contributions en nature recus pour le projet "Jeu Tortue" et les dépenses effectuées.

Grâce à vos dons (reliquat du projet « Tortue sillonnée »), et grâce aux contributions de la Fondation Itancia et de l'imprimerie « Atelier 14 », l’équipe du projet a pu concevoir et réaliser le jeu (impression, pions, dés, livraison).

Un grand MERCI aux donateurs !!!

Fiche projet

Renerou
Gestion durable
Parc National du Banc d'Arguin
21.06.2014

1020 €

sur 1020 € pour objectif
100%